Archive pour la catégorie ‘hiver 10 11’

J-1 les finitions

Jeudi 27 janvier 2011

les boutonnières sont faites à l’extérieur rue Charlot dans le Marais..et puis il reste à coudre tous les boutons!!

1-finitions

Jeunes filles concentrées

Mercredi 1 décembre 2010

alicelaurie

Alice la Taïwanaise  vient de l’Académie International de Coupe de Paris..et Laurie l’Italienne d’ESMOD.

Toutes deux vous nous accompagner durant 3 mois et apprendre “la vraie vie” d’une collection.

Concentration

Mercredi 27 octobre 2010

img_1309img_1299

Après une rentrée mouvementée:  Ouverture de la nouvelle boutique rue de l’Odéon, salon Who’s next et Tranoï, Festival carré Bastille et… Tous les vernissages Parisiens,

je me recentre dans mon atelier dans le silence. Choix des matières.

PETIT DEJEUNER PRESSE pour la présentation de la nouvelle boutique rive gauche

Mercredi 22 septembre 2010

img_1033

Ce matin une vingtaine de journalistes ont petit-déjeunés rue de l’Odéon ..plein d’articles à venir!

Fête d’Ouverture Odéon vendredi 10 septembre

Lundi 13 septembre 2010

img_0856img_0857img_0861

200 personnes sur le trottoir d’Odéon sur la musique en live de MONSIEUR JACQUET que vous pouvez écouter pour revivre cette chaude soirée de septembre.

Célia

Lundi 13 septembre 2010

img_30601

Et durant cette présentation de la collection Printemps-Eté 11 dans les salons, Célia Kieken reçoit les clients à Odéon et leur fait découvrir la collection Automne avec un oeil avertit et un sens fort de la mode.

J’ai la chance de l’avoir rencontré il y a déjà 4 ans, elle vendait mes collections enfant dans sa boutique de St Germain en Laye, nous sommes devenues amies…et maintenant  nouvelle dans l’équipe, elle est la responsable de la toute nouvelle boutique. Une belle collaboration!

les expos et les idées

Mardi 24 août 2010

expo-photos-a-lermitage-lausannecharlotte-periand-zurich

A Lausanne au musée Elysée une expo de la jeune génération de photographe trés interessante que vous pouvez découvrir ICI

…et à Zurich une superbe sur le travail de Charlotte Pérriand.

La même rigueur des lignes qui m’inspire toujours.